- WE WIN -

 

Don’t mean a thing:

Cruelty, tyranny and terror;

War, famine and deliberate plague;

Barbed wire, poison gas, and shiny bullets by the box;

Wordy contracts, econologic and glimmering gold;

Dark Gulags and fearsome judges,

And their verdicts against the innocent,

  

We win.

 

Take no care

That your body must eat and shit every day,

That you can be made to fear,

And worked like a puppet by your gonads,

That you may not sleep enough tonight,

That your body will betray you,

And that, sooner or later, it will let you die,

 

We win.

 

Every time

That the sex is unbelievable

And can only get better,

That another child is born to grateful parents

And transforms their lives,

That a pieta mother gives breast

To her God-given child,

 

We win.

 

Every time

That good water flows from a tap,

That a doctor does his best,

That a nurse shows compassion,

That a judge provides good justice,

That the innocent are spared

And the guilty are found out,

 

We win.

 

Every time

Someone laughs rather than striking,

Gives instead of taking;

Or some teenager

Breaks up a bully’s brawl;

Having learned, as a youth,

To protect the little ones who follow,

 

We win.

 

Every time

Someone jots down his thoughts,

Whatever they may be.

And some child suspects

That something is terribly wrong with the world,

And calls that into question,

However briefly,

 

We win.

 

Every time

That a glass of wine is drawn

From a sun-baked hill,

And quaffed, cheers!

That a song is sung,

With deep feeling

And appreciated and repeated,

 

We win.

 

Every time that

Liberty, Equality and Fraternity

Fire up another young spirit;

That a youth draws inspiration from his studies

To teach it to those who follow;

That another dream, or poem, or landscape inspires us,

Or a beautiful sunrise,

 

We win.

 

Every time

That a meal is served with love

And savored with fondness for the cook;

That a crust of bread, a half a ball of rice,

Is shared with a sick partner in prison;

And that our pain becomes less important

Than another’s,

 

We win.

 

Every time that

God is earnestly invoked

And answers with a miracle;

And someone else is humble, by miracle,

When he could be worse;

And a good deed is done, by miracle,

Instead of evil,

 

We win.

 

Every time that

Two people fall in love,

Two peoples remain at peace,

Two beliefs co-exist,

Two countries end a war,

Two nations become one,

Two neighbors end their quarrel,

 

We win.

 

Be strong, be at peace.

The good within us,

Will win in the end.

It will no longer be denied, repressed

Much longer.

It cannot but prevail in good time,

 

We win.

 

Keep the faith.

We underestimate our strength.

For we must win in the end:

The muggers paid off or otherwise undone,

Evil neutralized and good assured;

That the children may laugh and the birds sing,

That peace may prevail,

 

And we win.

- NOUS GAGNONS -

 

Ça ne signifie rien :

Cruauté, tyrannie et terreur ;

Guerre, famine et peste faites exprès ;

Barbelés, gaz toxiques, et des balles dorées empaquetées en boite ;

Des contrats verbeux, de l’éconologie et de l’or reluisant ;

Le goulag ténébreux et des juges redoutables,

Et leurs verdicts nuisant aux innocents,

 

Nous gagnons.

 

Ne te soucie pas :

Que ton corps doit manger et chier chaque jour,

Que tu peux être contraint de craindre,

Et manié comme un pantin par tes gonades,

Que tu ne dormes suffisamment ce soir,

Que ton corps te trahira,

Et que, tôt ou tard, il te laissera mourir,

 

Nous gagnons.

 

Chaque fois

Que le sexe est incroyable

Et ne peut que s’améliorer,

Qu’un autre enfant est né de parents reconnaissants

Et transforme leur vie,

Qu’une mère piéta tend son sein

À son enfant dieu donné,

 

Nous gagnons.

 

Chaque fois

Que de la bonne eau coule du robinet,

Qu’un docteur fait de son mieux,

Qu’une infirmière fait preuve de compassion,

Qu’un juge fournit bonne justice,

Qu’un innocent est épargné

Et les coupables, découverts,

 

Nous gagnons.

 

Chaque fois

Que quelqu'un rie au lieu de taper,

Donne au lieu de prendre;

Ou qu’un adolescent

Arrête la rixe d'une brute ;

Ayant appris, comme gamin,

À protéger les petits qui lui suivent,

 

Nous gagnons.

 

Chaque fois

Que quelqu'un note ses pensées,

Quelles qu’elles soient.

Et un certain enfant devine

Que quelque chose va horriblement mal sur terre,

Et appelle ça en question,

Quoi que brièvement,

 

Nous gagnons.

 

Chaque fois

Qu’un verre de vin est puisé

D’un coteau cuit au soleil,

Et savouré, à la tienne !

Qu’une chanson soit chantée

De plein cœur

Et apprécié et répétée,

 

Nous gagnons.

 

Chaque fois que

La liberté, l'égalité et la fraternité

Exaltent un autre jeune esprit ;

Qu’un jeune puise de l’inspiration de ses études

Pour l’enseigner ceux qui suivent ;

Qu’un autre rêve, ou poème, ou paysage nous inspire,

Ou un beau lever du soleil,

 

Nous gagnons.

 

Chaque fois

Qu’un repas est servi avec amour

Et apprécié avec tendresse pour le chef ;

Qu’une croûte de pain, une demi-boule de riz,

Est partagé avec un camarade malade en prison ;

Et que notre douleur devient moins importante

Que celle d'un d'autre,

 

Nous gagnons.

 

Chaque fois que

Dieu est invoqué avec ferveur

Et répond avec un miracle ;

Et quelqu’un est humble, par miracle,

Quand il pourrait être moins bon;

Et qu’un bienfait est accompli, par miracle,

Au lieu d’un mal,

 

Nous gagnons.

 

Chaque fois que

Deux personnes tombent amoureuses,

Deux peuples demeurent en paix,

Deux croyances coexistent,

Deux pays mettent fin à la guerre,

Deux nations se rendent en une,

Deux voisins cessent de quereller,

 

Nous gagnons.

 

Sois fort, sois en paix.

La bonté en nous,

Gagnera en fin de compte.

Il ne se laissera plus être nié, réprimé

Pour beaucoup plus longtemps.

Il ne manquera pas de prévaloir en son bon temps,

 

Nous gagnons.

 

Garde de l’espoir.

Nous sous-estimons nos pouvoirs.

Car nous devons gagner enfin :

L’agresseur indemnisé ou autrement défait,

Le mal neutralisé et le bon assuré ;

Pour que les enfants puissent rire et les oiseaux chanter,

Que la paix l’emporte,

 

Et nous gagnons.

 

 

 

NEXT/ENSUITE       POEMS/POÈMES